L'Action éducative mères-enfants

Rue Gasparin 17 - 1400 Yverdon-les-Bains - 024 524 40 90 - (Fax 024 524 40 99) - formulaire de contact

Resp. direction: Claudia Matti - directrice adjointe - Tél. 024 524 40 70 - formulaire de contact

Responsable de secteur (et des admissions avec Marik Jeannin): Olivier Pfaehler, Tél. 024 524 40 90 - formulaire de contact

Où nous trouver ?


Qui sommes nous ? 

L’Action éducative mères-enfants est située au centre ville d’Yverdon-les-Bains, dans une maison mitoyenne de trois étages. Ce lieu permet d’accueillir en hébergement cinq mères et leur/s enfant/s.

En habitant Yverdon-les-Bains ou sa proximité, des mères et leur/s enfant/s peuvent aussi bénéficier d’un suivi des éducateurs sur un mode ambulatoire et participer aux rencontres entre mères et enfants.

L’équipe éducative est composée de quatre éducateurs et d’une stagiaire. Il n’y a pas de présence permanente des professionnels. Un encadrant de nuit assure une présence sécurisante de 21h à 7h.

Le financement est assuré par le Service de la protection de la jeunesse, par un budget individuel octroyé à la mère et géré entre elle et les éducateurs.



Qu’offrons nous ?

Un soutien socio-éducatif global à partir du lien mère-enfants. Il vise une évolution des relations et du projet de vie pour la famille et la mère, personnellement. La réflexion avec elle porte sur tous les aspects déterminant la faisabilité et la qualité du projet de vie familial.

Les parents sont considérés comme des interlocuteurs adultes déjà compétents, prenant progressivement davantage de responsabilités et d’autonomie.

Un planning hebdomadaire individuel est rédigé par la mère afin d’organiser son quotidien, ses projets, et ceux de l’enfant.

Un entretien hebdomadaire a lieu entre la mère et l’éducateur référent, parfois la Direction. Il permet de construire, de discuter tous les aspects touchant les besoins de l’enfant, de la mère, leur complémentarité.

Nous faisons appel à d’autres professionnels et à des relais permettant d’assurer un bon développement de l’enfant, comme de la mère. Des "réseaux" (rencontres) avec eux jalonnent notre accompagnement.

Les pères ne sont pas oubliés et sont bénéficiaires de nos prestations. Ils ne peuvent pourtant pas loger sur place.

Isolés, une mère ou un couple avec un ou des enfant/s sont fragiles... 

Nous cultivons des liens conviviaux et de solidarité. Chaque semaine, le repas du jeudi midi permet d’entretenir ces liens entre les anciennes bénéficiaires de l’AEME et ceux qui en bénéficient encore, logeant sur place ou non. Nous favorisons aussi les réflexions en groupe, des sorties en commun.

C’est le principe de l’échange qui prédomine à l’AEME. Nous attendons que le soutien reçu puisse être redonné aux bénéficiaires suivants !

Vous pouvez également établir une collaboration avec nous. Nous cherchons des familles-relais: Vous vous intéressez à accueillir partiellement un enfant ?

Lisez notre partie "familles-relais" (familles-relais)


Pour qui ? Pour quoi ?

En hébergement, pour des mères en difficulté relationnelle, enceintes ou avec un enfant jusqu’à deux ans. Nous accueillons également des enfants plus âgés d’une même fratrie.

En logement extérieur à l’AEME, les critères d’admission peuvent être plus souples. Rencontrer des difficultés autour du lien mère-enfants est pourtant une condition d’admission.

Pour diverses raisons dont des écueils rencontrés dans leur vie avant la maternité, certaines mères ont de la difficulté à créer un lien précoce d’attachement avec leur enfant, à pouvoir satisfaire ses besoins.

Cette période de la vie est pourtant primordiale au développement à venir de l’enfant, comme à celui de la fonction maternelle jusqu’à ce que l’enfant devienne adulte.


Admissions

La demande se fait par un professionnel en contact avec une mère en difficulté, à l’aide de notre formulaire d’admission. Le Service de protection de la jeunesse et l’Office des tutelles et curatelles professionnelles sont les deux services orientant vers l’AEME.

Nos prestations peuvent également intéresser d’autres organismes ou individus tels que le Centre Social Régional, les maternités, les pédiatres, les parents… Dans ce cas, nous sommes ouverts à la discussion et à fournir des informations sur notre travail. Ensuite, nous invitons la personne intéressée à prendre contact avec le SPJ.

Premièrement, l’équipe analyse la situation et décide de l’entrée en matière. Ensuite, le demandeur est invité à venir présenter la situation sur place. Un projet est imaginé. Pour terminer, la famille (mère, couple, enfant/s) est invitée à une rencontre pour prendre connaissance de ce que nous offrons et nous permettre, d’entendre les personnes dans leurs demandes et attentes. 

En cas d’accord sur un projet, une visite en présence des autres mères est convenue, avant une décision d’entrée prise par la famille et l’équipe AEME.


Durée

Le projet éducatif se fait, en général, sur une durée d’une année. Une prolongation jusqu’à deux ans peut être envisagée avec l’assistant social, si cela se justifie.

Le déroulement de l'accompagnement se déroule en quatre périodes de trois mois.

Chacune d’elles comprend des objectifs selon un canevas mis au point avec le groupe des mères.Un bilan ponctue chaque phase, il permet de faire le point sur les évolutions et de faire les réajustements nécessaires.

La fin d’un accueil permet toujours à la mère l’accès à des soutiens ponctuels et de revenir dans les moments d’activités collectives.

(Brochure en PDF)

Télécharger la demande d’admission en WORD (réservé aux assistants sociaux)


(Haut de page)